Manuscrits des Couvents des Croisiers


Ludolphus Saxo, Vita Jesu Christi (Tome I)
Université de Liège
» Présentation  » Ressources
Nombre de ressources
97
Statut juridique
Libre de droits

» Ressources

Autres collections

Chroniques Liégeoises (ULG)
» Présentation  » Ressources
Collection Blaschka
» Présentation  » Ressources
Manuscrits (ULG)
» Présentation  » Ressources

L’Ordre de la Sainte-Croix, appelé communément Croisiers, est fondé dans le deuxième quart du 13e siècle en région mosane, peut-être à Seilles. La première mention fiable de l’ordre date de 1248, lorsque le Prince-évêque Henri de Gueldre autorise la fondation d’un nouveau monastère à Huy. Les Croisiers suivent la règle de saint Augustin, mais adoptent une partie des statuts des Dominicains. L’ordre connait un grand succès : des fondations se créent à Paris en 1258, puis en Grande-Bretagne, dans le territoire de l’actuelle Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne. Le couvent de Clairlieu à Huy fut le siège du priorat général jusqu’en 1796. L’étude et la pratique de la copie sont au cœur de la vie des Croisiers comme en témoignent leurs statuts de 1248. Si l’on en conserve des manuscrits du 14e siècle, il semble que l’activité des Croisiers se soit particulièrement développée au 15e siècle. Parmi les scriptoria et ateliers de reliure Croisiers actifs aux 15e et 16e siècles, ceux de Huy et de Liège sont les plus importants. L'Université de Liège conserve plus de 150 manuscrits des Couvents des Croisiers de Liège, Huy et Namur. Voici quelques exemplaires numérisés par le Pep’s. Ils sont intégralement et librement accessibles sur DONum.