Photographies : Gustave Marissiaux


fonds La Houillère
Musée de la photographie à Charleroi
» Présentation  » Ressources
Types de ressources
Document iconographique-Photographie
Nombre de ressources
570
Statut juridique
Libre de droits

» Ressources

Autres collections

Photographies : Charles Leirens
» Présentation  » Ressources
Photographies : Emile Chavepeyer
» Présentation  » Ressources
Photographies : La Brugeoise & Nivelles
» Présentation  » Ressources
Photographies : Raphaël de Sélys-Longchamps
» Présentation  » Ressources
Photographies : Yvan Cancelier
» Présentation  » Ressources
Photographies : fonds Wilfried Lambert (Cockerill Seraing)
» Présentation  » Ressources

Le photographe Gustave Marissiaux (1872-1929) est un des principaux représentants belges du mouvement pictorialiste qui connait un essor international dès 1890 jusqu’à la première guerre mondiale et, en Wallonie, jusque dans les années cinquante. Ce mouvement est soutenu par l’Association belge de la photographie dont Gustave Marissiaux est membre.

Le mouvement pictorialiste défend l'idée que la photographie, technique de représentation du réel, est aussi une image. La subjectivité du photographe est mise en évidence. La dualité de la photographie entre technique et art est questionnée. Gustave Marissiaux se sert de techniques de tirage permettant une intervention manuelle.

Le fonds des photographies stéréoscopiques est constitué d’une commande faite par le Syndicat des charbonnages liégeois au photographe afin de rendre compte de la situation de l’industrie houillère dans la région de Liège en 1905, et cela dans le cadre de l’Exposition universelle de Liège. Il réalise ainsi 450 vues, d’un grand intérêt documentaire mais aussi aux accents symbolistes (paysages baignés de brume).

Le fonds « La Houillère » des Archives de Wallonie, détenu par le Musée de la photographie à Charleroi, comprend 68 dias stéréoscopiques verre, 2 dias verre et 53 tirages.