Armes (Mariemont)


armes
Musée royal de Mariemont
» Présentation  » Ressources
Nombre de ressources
306
Statut juridique
Libre de droits

» Ressources

Autres collections

Archives : Athénée de Morlanwelz
» Présentation  » Ressources
Archéologie : Egypte - Proche-Orient
» Présentation  » Ressources
Archéologie : Grèce-Rome
» Présentation  » Ressources
Archéologie : période gallo-romaine
» Présentation  » Ressources
Archéologie : période médiévale
» Présentation  » Ressources
Art africain
» Présentation  » Ressources
Arts du métal
» Présentation  » Ressources
Autographes
» Présentation  » Ressources
Cartes postales
» Présentation  » Ressources
Donation Boël
» Présentation  » Ressources
Extrême Orient
» Présentation  » Ressources
Porcelaines
» Présentation  » Ressources
Rops
» Présentation  » Ressources

Le Musée royal de Mariemont conserve une collection peu connue de près de 300 armes. Celles-ci furent acquises au fil du temps par la famille Warocqué dans des salles de ventes, lors de voyages ou furent reçues en cadeau. Les pièces les plus pondéreuses, comme les canons étaient exposées devant la façade arrière du château, les autres dans une "salle d'armes".

Parmi ces armes, on retrouve plusieurs sabres de samouraï (katana et wakizashi), ramenés du Japon par Raoul Warocqué lors de son voyage en Extrême-Orient de 1910. Il collectionna des armes nord africaines et orientales (flyssa kabyles, fusils ottomans, étendards religieux, jambiyas ou encore koummya).

Par contre, Raoul Warocqué, qui s'est peu intéressé au Congo en tant qu'investisseur industriel ou financier, n'a que peu récolté d'armes congolaises. On peut cependant noter une tête de hache d'apparât, probablement Songye.

La collection se complète par des armes européennes telles qu'une paire de pistolets à silex anglais datant du XVIIIe siècle, des épées, rapières comme une schiavone italienne des XVIe ou XVIIe siècles. Enfin des armes de poing d'Ecosse et du Caucase, pour ne citer que ces régions.